Pages suggérées

Medien / Medienkontakt
Agenda
Mitglied werden
Sitzungszimmer
Newsletter
Magazin & Abo
Kontakt

Rétrospective : je vous dis au revoir !

Il est temps de vous dire au revoir : après presque trois ans, je franchis une nouvelle étape et quitte Pink Cross. C'est avec le sourire que je repense à cette période réussie, épanouissante et intense...

Il est temps de vous dire au revoir : après presque trois ans, je franchis une nouvelle étape et quitte Pink Cross. C'est avec le sourire que je repense à cette période réussie, épanouissante et intense.

Au printemps 2019, je venais de devenir community manager chez Pink Cross et j'étais en pleins préparatifs pour notre participation à la Zurich Pride. Le jour de la marche, j'étais plein de joie et de tension. Je me suis dit : « Manolito, tu as le job le plus cool du monde ». À peu près au même moment, mon premier numéro du Pink Mail est sorti, et c’était un sentiment incroyablement beau de tenir le premier exemplaire imprimé entre mes mains. Même si, après ce qui m'a semblé être deux secondes, j'ai découvert une première petite erreur qui m'a énervé.

Les mois suivants ont filé à toute allure ; les préparatifs pour la votation sur l'extension de la norme anti-discrimination battaient leur plein. Une dure campagne de votations qui a été récompensée par un « oui » écrasant à la protection contre la haine et le dénigrement. La campagne très visible que nous avons menée avec beaucoup de soutien nous a montré à quel point notre communauté peut être forte. Mais nous avons également essuyé des échecs sur d'autres questions politiques : par exemple lorsque le Conseil des Etats a rejeté à la dernière seconde le recensement national des crimes de haine, ou lorsque l'interdiction des « thérapies de conversion » a été repoussée année après année en politique. 

Au printemps 2020, le débat parlementaire sur le mariage pour toutes et tous a enfin commencé au Conseil national et au Conseil des Etats. Les discussions étaient émotionnelles, il a fallu marchander des compromis sans arrêt, et le projet a été torpillé à plusieurs reprises sur la base d'arguments fallacieux. En décembre 2020, le « mariage pour tous » a finalement été adopté dans sa version finale par le Parlement, ouvrant ainsi la voie au référendum annoncé par nos adversaires. Mais ce n'était pas le seul sujet qui nous préoccupait.

Pendant ce temps, nous avons touxtes été rattrapé‑e‑x‑s par la pandémie de COVID et sommes depuis confronté‑e‑x‑s à de nombreux défis, que ce soit en tant qu'individus ou en tant qu'équipe de travail. Nous avons rapidement réalisé à quel point l'isolement et le manque d'accès aux espaces queer faisaient souffrir notre communauté. C'était donc d'autant plus enthousiasmant et touchant de voir combien d'offres numériques pour les personnes queers ont été créées de toutes pièces, et nous avons pu sentir que beaucoup de personnes trouvaient du soutien au sein de la communauté.

Entre-temps, la lutte intensive pour le « oui » au mariage pour toutes et tous a été saluée par un résultat de votation enivrant ! Notre communauté a montré que la Suisse était prête ! Le « oui » au mariage pour toutes et tous représente une étape importante pour l'égalité en Suisse, et marque également une nouvelle étape professionnelle pour moi.

Je considère le temps passé à travailler pour Pink Cross, en collaboration avec l'équipe géniale du secrétariat et du comité, comme un grand privilège. Je resterai bien sûr membre et bénévole de Pink Cross, et peut-être que vous lirez encore de temps en temps un texte de moi dans le Pink Mail. Le travail pour notre communauté a été très enrichissant pour moi – un grand merci à vous touxtes !

Je me réjouis maintenant d’entamer l'année prochaine avec un nouveau défi professionnel dans le domaine de l'ONG. Je vous dis au revoir, et certainement à bientôt !

Meilleures salutations, Manolito 

Texte : Manolito Steffen, community manager de Pink Cross
Traduction : Rébecca Geissbühler